Des projets pour Erezée

AVEC VIVR’ACTION, EREZEE une commune où tout le monde VIT !

Erezée, une commune où il fait bon vivre. Certes ! Mais c’est un souci qui doit être permanent et qui doit sans cesse viser le « toujours mieux ».

1. Une commune propre : lutter contre les incivilités, entretenir, nettoyer, vider les poubelles publiques régulièrement… et étudier des solutions innovantes telles que l’aide du cheval de trait !

2. Permettre l’accès au logement pour les jeunes dans tous les villages : privilégier la rénovation du bâti existant, mais aussi concrétiser les projets entamés il y a 10 ans pour certains !

3. Créer un réseau de voies lentes entre villages pour promouvoir d’autres modes de déplacements et développer les loisirs actifs.

4. Sécurité : installer des radars préventifs, mais aussi répressifs, dans nos villages ! Porter une attention particulière à la sécurité des usagers « faibles » (piétons, cyclistes, enfants,…) : éclairage, trottoirs, etc.

5. Réaliser une étude sur la problématique des inondations et des coulées boueuses potentielles sur tout le territoire, en concertation avec les services spécialisés (Région wallonne, Contrat Rivière Ourthe,…) .

6. Complémentairement à la crèche, créer une structure d’accueil pour nos bambins. Des propositions intéressantes de localisation sont sur notre table, notamment suite à votre collaboration à notre enquête.

7. Donner un vrai coup de fraîcheur à nos bibliothèques et ludothèques : embellissement, équipement, publicité, meilleure accessibilité,…

8. Créer des espaces conviviaux de loisirs et de jeux sportifs multigénérationnels dans les différents villages : jeux pour enfants, modules de condition physique pour adultes et seniors, terrains de jeux multisports pour ados.

9. Promouvoir le sport pour tous, notamment par la création d’un Prix sportif annuel fondé avant tout sur le mérite.

10. Soutenir, par une subvention annuelle, le Centre médical héliporté de Bra-sur-Lienne.

11. Créer une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite au distributeur de billets d’Erezée.

12. Créer et entretenir des sites de repos, de pique-nique, de points de vue,… dans toute l’entité.

13. Mener une politique de Culture active, participative, d’ouverture au monde et de rencontre dans la diversité.

14. Entretenir notre patrimoine bâti, paysager et culturel, le faire vivre et le valoriser !

AVEC VIVR’ACTION, EREZEE une commune où tout le monde peut AGIR !

Erezée, une commune qui vit grâce à ses nombreuses associations.
Mais une commune où l’information, la participation et la concertation ne font pas partie de l’ADN de la majorité sortante…
Peut mieux faire ! Nous voulons un vrai changement !

15. Créer un budget annuel participatif pour nos villages et associations sur base d’appels à projets.

16. Favoriser une véritable synergie entre les associations, dégager les moyens nécessaires pour assurer une bonne coordination avant de déboucher, nous l’espérons, sur la création d’une « Maison des Associations ».

17. Mettre sur pied une « plate-forme de coordination » pour un développement économique et social, durable et cohérent, dans l’esprit des agences de développement local.

18. Réparer, compléter, voire renouveler le mobilier collectif de nos salles, parfois très mal en point…

19. Erezée à l’ère du numérique ! Des applications à créer, un site web vivant et interactif pour les habitants et les visiteurs, une communication dynamique, des outils au service de nos associations,… Mais avant tout, des réseaux efficaces !

20. Encourager les groupements d’achats en leur apportant le soutien logistique.

21. Accompagner les scouts d’Erezée dans le développement de leurs activités.

22. Créer un « collectif des aînés » : une vraie commission participative, plutôt que la simple commission consultative que nous promet la majorité depuis des lustres.

23. Editer un vrai bulletin communal de communication, apolitique, informatif et participatif !

24. Renforcer l’offre de matériel d’exposition mis à la disposition des associations.

AVEC VIVR’ACTION, EREZEE : une Commune qui VIT et qui AGIT

C’est aux autorités communales qu’il incombe de préparer les axes d’un avenir durable et d’impulser les innovations. Posons la question du « pour quoi ? » avant celle du « comment ? ». Réfléchir avant d’agir !

Un développement économique qui ne « détruit pas la maison »

25. Soutenir activement l’agriculture, préserver les terres agricoles, gérer « en bon père de famille » le patrimoine foncier de la commune.

26. Planifier l’entretien et les travaux de rénovation profonde des voiries. Entretenir coûte moins cher que réparer !

27. Terminer enfin le renouvellement de la signalisation routière (entrées de village, panneaux directionnels, plans de rues…), entamé depuis si longtemps…

28. Promouvoir un tourisme vert, intégré, reposant sur les axes Nature-Culture-Loisirs Rencontre, par exemple en développant un tourisme « champêtre » (roulottes, ânes, chevaux, vélos électriques,…).

29. Réguler la création de logements touristiques pour protéger le secteur déjà existant, la quiétude des riverains et l’accès au logement de jeunes ménages. Instaurer, en concertation avec le secteur touristique, une véritable charte de qualité touristique.

30. Protéger la biodiversité, par exemple en encourageant la plantation d’arbres et de haies et en aidant les apiculteurs dans la sauvegarde des abeilles et la promotion du miel local.

Une politique qui ne « casse pas la tirelire »

La majorité sortante vous invite à continuer à gérer avec elle ? Attention, danger !!!
Voir les derniers résultats des comptes (3 en mali sur 5) et la situation financière préoccupante du centre sportif !

31. Revoir les règlements des taxes et redevances, notamment sur les documents administratifs ou la taxe « déchets », pour une taxation plus équitable.

32. Auditer tous les bâtiments publics sur le plan énergétique et prendre les mesures nécessaires pour réaliser des économies d’énergie (panneaux photovoltaïques, isolation,…)

33. Planifier l’achat et l’entretien du matériel roulant et de l’outillage communal.

34. Préserver notre autonomie dans la gestion de l’eau. Appréhender avec vigilance et concertation les changements de législations qui s’amorcent, mais tenus en discrétion par le Collège communal.

35. Gérer, c’est intégrer, dans l’analyse des investissements, le coût d’achat, mais aussi et surtout le coût de fonctionnement !

36. Eplucher tous les appels à projets et les possibilités de subsidiation utiles pour Erezée.

37. Gérer rigoureusement les Arches et la maison de retraite d’Amonines.

Il y a mieux qu’un zoning pour créer de l’activité !

38. Réduire radicalement le périmètre du projet de zoning de Briscol en concertation avec les riverains. Et, pour parler franchement, l’abandon total du projet ne serait vraiment pas un drame !

39. Offrir l’audit énergétique des habitations par caméra thermique, pour limiter le gaspillage, la pollution et stimuler les entreprises du bâtiment.

40. Développer le concept d’une commune « consomm’acteur », en veillant à assurer une promotion permanente de nos produits locaux et de terroir.

41. Soutenir les entreprises locales en remettant un répertoire de nos entrepreneurs et artisans lors de tout dépôt de demande urbanistique.

42. Créer, sur notre commune, un espace de bureaux partagés (“coworking”) pour une ruralité innovante : mobilité, attractivité de notre commune, création d’emplois, bien-être au travail,…

43. Doter la commune d’un accès numérique performant pour les entreprises, les indépendants, les écoles et tous les acteurs socioéconomiques.

44. Créer une offre de « packs touristiques » : logements, restaurants, activités, produits locaux,…

45. Mettre sur pied des partenariats avec des « voisins lointains », ruraux et combatifs (Bretagne, Noord-Holland, Vosges, par exemple), pour la promotion culturelle et touristique.

Les services, c’est aussi de l’emploi… non délocalisable !

46. Poursuivre de manière volontariste, sans calcul politicien, l’extension de la maison de retraite d’Amonines. Etudier avec les équipes de terrain la création d’un centre d’accueil de jour.

47. Veiller à la qualité de vie au sein de la maison de retraite : animation, qualité des repas (grâce à nos produits locaux), services,…

48. Soutenir activement toutes les écoles de l’entité : information, promotion, accueil extra-scolaire, logistique, remédiation, sensibilisation (égalité des chances,…) et prévention (harcèlement, alcool, drogue,…).

49. Soutenir les services d’aides et de soins à domicile.

50. Informer sur les actions et le travail du CPAS.

51. Moderniser et rendre plus fonctionnels les locaux de l’administration communale et du CPAS, en concertation avec le personnel, actuellement à l’étroit dans certains bureaux.

Un « vivre ensemble » vrai, convivial et harmonieux

52. Mettre sur pied des parcours d’artistes, des balades culturelles, des expos « land art », etc.

53. Promouvoir le multilinguisme (personnel, panneaux, dépliants,…).

54. Etablir enfin un calendrier complet de toutes les activités et animations organisées et le rendre public en temps réel.

55. Accueillir les nouveaux habitants et seconds résidents avec une brochure explicative et un répertoire des artisans, commerçants, indépendants, entreprises locales et associations.